Il faut savoir que manger des fruits et légumes de saison a de nombreux avantages (go lire pourquoi manger des fruits et légumes de saison si tu ne sais pas !). Cela tombe bien, nous sommes en novembre et c’est la saison de la raclette ! Mais aussi d’un légume souvent oublié : le chou rouge. Un aliment qui peut pourtant accompagner de nombreux plats et qui est délicieux. Voici les bienfaits du chou rouge !

 

Le chou rouge fait parti de la famille des crucifères

 

famille des choux

 

Le chou est un nom que l’on donne à diverses plantes de la famille des crucifères :

  • Chou blanc
  • Chou vert
  • Chou-fleur
  • Brocoli
  • Chou romanesco
  • Chou chinois
  • Choux de Bruxelles
  • Et… Chou rouge !

 

Le chou rouge était utilisé au Moyen-Age comme plante médicinale. Il permettait de protéger des affections pulmonaires, des bronchites et des cancers. Il était également utilisé pour soigner les inflammations et la cirrhose, une maladie du foie.

C’est bien plus tard que la population a commencé à l’intégrer dans des plats. On le mange le plus souvent cru en France, dans des salades, des sandwichs ou avec des sushis. Mais dans des régions comme l’Europe de l’Est, il est régulièrement cuisiné et consommé cuit !

 

Reçois des codes promo de nos marques et restaurants partenaires !

Abonne toi pour recevoir des promos sur des produits artisanaux et restaurants.

 

Pour bien choisir son chou rouge : go commerces locaux !

 

Les saisons principales du chou rouge sont l’automne et l’hiver.

On te conseille de l’acheter auprès de producteurs locaux ou dans des magasins circuit courts. Il sera bien meilleur en goût et plus intéressant nutritionnellement. Évite les choux rouges dans les supermarchés que l’on voit à n’importe quel mois de l’année, ils sont souvent récoltés bien trop tôt, pleins de produits chimiques, importés pour la plupart du temps et donc pas de saison.

Fais également attention aux marchés, certains producteurs se disent locaux mais n’hésiteront pas à te vendre du chou importé ou du chou pas mûr. Si il te le vend en été par exemple, ce n’est pas un bon chou rouge.

Concernant son apparence, il faut qu’il soit lourd et dense. Les feuilles doivent être serrées, fermes, brillantes. Il vaut mieux le pendre petit ou moyen et de préférence sans craquelures.

Le chou est de plus un légume très solide, il peut se conserver pendant deux semaines même parfois plus dans un réfrigérateur. Cependant, il arrive qu’au fur et à mesure du temps, son odeur s’affirme. Pense donc à le mettre dans un sac ou dans une boîte hermétique.

 

Les bienfaits santé du chou rouge dans une alimentation équilibrée

 

chou rouge bienfaits

 

Le chou rouge possède de nombreux bienfaits en cette saison froide. Il est une bonne source de :

  • Vitamine C, qui permet de maintenir l’intégrité de la peau, aide à la cicatrisation et à améliorer le système immunitaire ;
  • Calcium, qui en plus de maintenir les os en bonne santé, est utile pour la pression artérielle, la cicatrisation des plaies et la transmission des influx nerveux ;
  • Fer, il aide au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges ;
  • Vitamine K, pour la fabrication des protéines qui permettent au sang de mieux coaguler ( et qui lui permet donc d’être plus fluide) ;
  • Antioxydants, ils permettent de prévenir les maladies cardio-vasculaires, cancers et les infections ;
  • Potassium, pour assurer le bon fonctionnement du cœur, des muscles et des reins !

Le chou rouge cuit est très utile en cas de problèmes digestifs. Cru, il est bon pour les maladies pulmonaires et possède aussi des propriétés antioxydantes et détoxifiantes. Il est utilisé en cataplasme pour aider à la cicatrisation et pour soulager les douleurs musculaires, les rhumatismes, les sciatiques et les maux de tête.

À savoir : le corps n’assimile pas aussi bien le fer provenant des végétaux que celui provenant des aliments d’origine animale. Pense donc à trouver un complément à celui-ci pour pouvoir atteindre ta dose de fer quotidienne, que ce soit de la viande ou un autre aliment végétal.

 

Comment cuisiner ce produit local pour profiter de tous ces bienfaits ?

 

chou rouge wrap

Première étape de la préparation du chou rouge : enlever les feuilles extérieures (si elles n’ont pas été découpées par le vendeur) puis couper le trognon. Ensuite, il faut le couper finement et le passer à l’eau pour enlever toutes les impuretés.

 

Le consommer cru pour relever les plats

 

Le chou rouge pour accompagner des carottes râpées ou des pommes font office d’une délicieuse salade ! Tu as de la chance : la saison du chou rouge est aussi celle de la pomme ! Il te suffit de couper une partie du chou en fines lamelles. Tu peux également manger une simple salade de chou rouge.

Chez Pokovia on aime aussi utiliser le chou pour rajouter du croquant aux différents snacks, dans des burgers, wraps ou sandwichs par exemple !

 

Le consommer cuit en accompagnement

 

Le chou rouge est génial : il se marie avec tout ! Il peut accompagner des légumes, des fruits, mais également de la viande ou du poisson.

Pour le consommer cru, il faut d’abord blanchir le chou en le mettant dans une casserole remplie d’eau.

Astuce : Pour ne pas qu’il perde sa magnifique couleur rouge, il faut ajouter un peu de vinaigre ou de jus de citron dans l’eau. Une cuillère à soupe suffira, sinon Il deviendra bleu à la cuisson.

Une fois que l’eau arrive à ébullition, laisser cuir 3 minutes puis retirer le chou du feu.

Pour la cuisson, déposer simplement de la matière grasse (huile ou beurre) dans une poêle ou une casserole. Rajouter un peu d’ail ou d’autres épices selon les goûts.

Une fois un peu grillé, rajouter un peu d’eau et laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que l’eau s’évapore.

Attention cependant à ne pas le cuire trop longtemps. Pour savoir si c’est cuit, on hésite pas à régulièrement goûter.

 

 

 

 

 

Ne partez pas sans vos recettes pour survivre au confinement !

 

Télécharger