Dans une enquête de France 2, une spécialiste du miel a révélé que 10% des miels vendus en grande surface sont frauduleux. En gros, ils ne contiendraient pas que du miel dans leur pot… Alors comment choisir son miel ? Je vous donne mes 3 principaux conseils pour acheter de la qualité.

 

Lire les étiquettes pour éviter les fraudes au miel

 

Il faut savoir que le miel fait parti des produits les plus fraudés dans le monde. Contrairement au scandale des fausses olives noires, les pratiques des exportateurs de miel sont biens illégales. Et tout est bon pour optimiser le rendement ! On nourrit mal les abeilles, on mélange le miel avec d’autres produits moins chers, on congèle et recongèle…

Il est donc très important de lire les étiquettes dans les supermarchés. Vous ne pourrez pas connaître toutes les méthodes de fabrication du pot de miel, mais il y a des indicateurs à éviter sur ces derniers :

 

Les miels chinois, un gros business alimentaire

 

Premièrement, évitez la mention « Mélange de miels originaires et non originaires de l’Union Européenne ». Vous pouvez la trouver dans la liste d’ingrédients de certains pots. Cela signifie en général que le mélange de miels est composé de miel non Français, mais également de miel chinois.

Pourquoi du miel chinois me diriez-vous ? Tout simplement car la Chine est le principal exportateur de miel dans le monde et à des prix cassés. Donc non seulement ce n’est pas local et le transport pollue, mais la Chine est également soupçonnée de produire du miel frauduleux. D’après l’Organisation Internationale des Exportateurs de Miel, l’exportation de miels d’Asie a grimpé de 196% depuis 2007 ! Or, le nombre de ruches a monté de seulement 13%. Il n’y a pas quelque chose qui cloche ?

 

comment choisir miel

 

En fait, les spécialistes soupçonnent les chinois de frauder leur miel en le diluant dans du sirop, ce qui expliquerait ces chiffres un peu contradictoires. Pourtant oui, le miel en Chine est contrôlé avant son exportation. Mais les usines là-bas sont assez douées pour créer du faux miel qui se rapproche beaucoup du vrai. Alors les contrôles sont souvent passés avec succès pour ces pots.

Les importateurs savent que ces miels sont frauduleux, au vu du prix très bas auquel ils les achètent. Une fois les pots reçus, ils les mélangent avec d’autres miels et les mettent en vente dans les grandes surfaces. Mentionner les pays d’origine de ces miels n’est pas obligatoire, alors les importateurs se contentent du minimum en indiquant « Mélange de miels originaires et non originaires de l’UE » sur leurs pots. Ce qui en soit n’est pas assez précis pour indiquer l’origine de ces mélanges aux clients.

Bien choisir son miel, ça passe donc d’abord par une lecture de l’étiquette. Alors si jamais vous voyez cette mention sur le pot, je vous conseille de le remettre en rayon. Si vous souhaitez acheter du miel en grande surface, privilégiez alors du miel 100% Français.

 

Comment choisir son miel ? Se méfier du packaging des miels

 

Pour choisir son miel, gare au faux marketing artisanal

 

 

Les importateurs sont de plus en plus soucieux de la mauvaise image du miel industriel. Ils savent que c’est devenu important de bien choisir son miel pour les consommateurs. Alors il faut les séduire à tout prix ! Alors depuis un petit moment, les industriels jouent la carte de l’artisanal et de la qualité.

Cela peut se faire à travers le design de l’emballage, mais ça se fait aussi tout simplement en inscrivant des noms sur le packaging. Certaines marques de miel indiquent le nom de leur producteur/famille d’apiculteurs sur leurs pots. Cela vous fait croire que c’est du vrai miel qui vient de leur ruche. Or, ce n’est pas toujours le cas. Souvent, même si les packagings veulent vous faire penser que le miel est artisanal, ces derniers vous diront tout le contraire dans leur liste d’ingrédients.

En général il faut que vous sachiez que « producteur artisanal » et « industriel », ça colle difficilement ensemble. Alors pour choisir son miel, attention au marketing ! Quand vous voyez le nom d’un producteur ou d’une famille d’apiculteurs cité sur un emballage, vérifiez les ingrédients. S’il s’agit d’un mélange de miels non français, c’est que vous êtes encore face à du faux miel.

 

Choisir son miel : il ne suffit pas de prendre du bio

 

Comment choisir son miel ? En prenant du bio ?

Les produits bio ont du succès, ils rassurent et donnent une bonne image du produit. Ils assurent une certaine qualité ! Enfin, pas toujours.

Il ne suffit pas que le miel soit bio pour prouver qu’il est vrai. Certains produits, comme ceux des marques distributeurs, sont bio pour être surtout vendus plus chers. Mais le plus souvent, il s’agit également d’un mélange de miels non français. Comme quoi, il faut toujours regarder la liste d’ingrédients, même avec des labels biologiques.

 

Comment choisir son miel ? Il faut privilégier les apiculteurs et commerces locaux

 

miel apiculteur

 

Pour bien choisir son miel, rien de mieux que d’aller directement vers le producteur ! Il existe dans la région Bordelaise plein d’apiculteurs, qui vendent leur miel au marché, depuis chez eux ou qui les distribuent à des commerces locaux.

En allant directement auprès d’un apiculteur, vous pouvez lui poser vos questions. S’il commercialise du vrai miel, il pourra facilement vous assurer que ce dernier provient de sa ruche.

En attendant, vous trouverez du miel à Bordeaux à La Ruche Qui Dit Oui, à La Compagnie Fermière et aux Ptits cageots. Sinon vous pouvez toujours vous aider du guide UFC QUE CHOISIR.