La traditionnelle baguette de pain à la française que l’on aime tant a été pas mal massacrée par les industriels et les géants de la semence. Et cela ne concerne pas que les baguettes industrielles. Aujourd’hui, même une boulangerie dite “artisanale” peut commercialiser du pain contenant des additifs.

 

 

Additifs dans le pain : des résultats alarmants

 

Qu’y a-t-il vraiment dans le pain ? L’association de consommateurs 60 millions de consommateurs avait l’année dernière passée au crible plusieurs types de pains afin d’étudier leur composition en laboratoire. Plusieurs pains différents ont été testés : baguette traditionnelle, pain industriel en sachet, boules de pain, meules de pain, pain de mie, pain sans gluten… Ils ont été achetés dans des supermarchés, des franchises comme Paul ou La Mie Câline, mais également chez le boulanger artisanal du coin. Et les résultats sont alarmants.

Certes, l’association de consommateur a retrouvé dans la plupart de ces pains des additifs, mais ce n’est pas tout ! Des traces de mycotoxines ont également été trouvées. Il s’agit de toxines, qui peuvent provoquer des vomissements, voire pire une anémie ! Ce qui n’est pas rien tout de même…

Mais le plus grave et préoccupant : c’est que des résidus de pesticides ont été retrouvés dans ces différents pains. Notamment dans les pains vendus par les enseignes Leclerc, Carrefour et Auchan.

Dans toutes ces substances, certaines sont “reconnues comme des perturbateurs endocriniens ou sont suspectées de l’être”, nous-dit 60 millions de consommateur.

 

Des pains suspectés d’être responsables des maladies cœliaques

 

pain additifs

 

Le problème de ces pains n’est pas seulement la présente d’additifs et de pesticides, mais aussi ce qu’on va appeler le “gluten industriel”.

Le gluten est une substance collante présente naturellement dans la farine (bien qu’il existe aujourd’hui des farines sans gluten). C’est lui, qui permet à la pâte de tenir en un morceau. Le gluten n’est à la base pas nocif pour la santé, c’est une des idées reçues sur l’alimentation du 21e siècle.

En revanche, c’est l’augmentation de la puissance du gluten qui est nocive. Pour optimiser la production de pain, les industriels, notamment Monsanto, ont réussi à augmenter sa puissance, pour que la pâte tienne mieux. “Grâce” à des procédés scientifiques et aux machines de pétrissage. Or, notre corps n’est pas capable de digérer ce gluten aussi puissant, qui est fortement accusé de la hausse de maladies cœliaques et de sensibilité au gluten. C’est ce qu’a révélé la dernière enquête de Cash Investigation sur les semences.

 



 

Faire son pain soi-même pour éviter les additifs ?

 

Pourquoi pas. Mais cela se révèlera être un gros challenge. Si la farine et levure que vous utilisez vient du supermarché, cela reviendra au même. Car les semences d’origine viennent encore de… Monsanto ! Et oui, pas facile de l’éviter celui-là.

De plus, le vrai pain artisanal est réalisé au levain, et non à la levure. Le levain naturel provoque une fermentation lactique plus lente et plus digeste que la levure chimique, qui elle, le fait plus rapidement mais pas de manière très naturelle.

Alors si l’idée est de faire un pain maison avec de la levure pour éviter les substances chimiques, ce n’est pas la peine d’y penser.

Alors à moins de connaître un endroit où acheter des matières premières paysannes. Être sûr à 100% que c’est pas du mensonge. Et être assez patient pour faire du pain au levain, faire son pain soi-même pour éviter les produits chimiques n’est pas une bonne idée. Vous n’éviterez pas les additifs, traces de pesticides et autres substances contreversées que l’on retrouve dans le pain d’aujourd’hui si vous ne remplissez pas toutes ces conditions.

 

Comment éviter les additifs dans le pain et autres substances contreversées alors ?

 

boulanger pain

 

Pour éviter ces pains mauvais pour la santé, il faut avant tout ne jamais en acheter en grande surface. Tous ces pains sont réalisés dans une optique de rendement, le chiffre d’affaires avant tout. Les améliorants et substances chimiques sont donc toujours présents dans ces pains.

De plus, le passage à la machine qui pétrie la pâte à la place des mains, augmente la puissance du gluten, à cause de la forte chaleur excessive de la machine. Et c’est à cause de cette augmentation abusive de la puissance du gluten, que l’on a tous du mal à le digérer, même si l’on est pas atteint de la maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten.



 

Pour le coup et malheureusement, la présence de ces pains mauvais pour la santé est trop forte. Les éviter, c’est un long combat. Il faut se renseigner, beaucoup se renseigner. Et ne surtout pas hésiter à être trop curieux auprès du boulanger ! Ce qui est important à savoir, c’est la composition du pain, l’utilisation d’ingrédients et d’où ils viennent. Car la plupart des farines présentes sur le marché appartiennent à Monsanto et contiennent des améliorants.

Mais certaines boulangeries aujourd’hui, résistent encore et toujours à l’envahisseur ! En se fournissant de matières premières et de farine auprès de producteurs locaux, qui n’utilisent pas les substances Monsanto, mais des paysannes comme celles de l’association Kokopelli. Et certains boulangers produisent même leur propre farine, bien qu’ils soient très peu en France aujourd’hui.

Il y a par exemple la boulangerie familiale et ancienne Au Pétrin Moissagais à Bordeaux, qui utilise sa propre farine sans améliorants et fait cuire ses pains dans un four du 15e siècle. Ou encore ce boulanger à Sélestat, qui est le plus ancien boulanger de France.

Alors croisez les doigts et cherchez partout dans votre ville et ses alentours pour trouver la perle rare !

 

 

Reçois des codes promo de nos marques et restaurants partenaires !

Abonne toi pour recevoir des promos sur des produits artisanaux et restaurants.

 

 

 

Ne partez pas sans vos recettes pour survivre au confinement !

 

Télécharger